Auteurs: Corina Dondas, Theodor-Florin Pantilimonescu

Abstract: The process of medical education represents a series of techniques through which the employees in the medical field help both patients and their families to aquire different abilities that will allow them to overcome the difficulties caused by thier disease. This way, it can be increased the patient’s compliance to the treatment they receive, this way they can be able to assume a certain degree of responsability for their care. There are numerous educational programs that will help doctors aquire pedagogic abilities while patients will be able to develop certain therapeutic skills. UMF Iași has organized courses for doctors on medical education but they also offer an optional course on “Patient’s therapeutic education” during which the participants learn how to accompany pacients in pursuing their treatment plan while also learning how to evaluate the difficulties they encounter or the progress they achive. The ability to relate and empathize with the person who desires to be treated can be learned or improved and the manner in which the patient learns from the doctor different aspects about their disease or the way it can be treated can be extremely important for their well-being.

Keywords: therapeutic education, medical education, pedagogy, medical pedagogy

Introduction

La médecine est à la fois une profession noble et un domaine qui a besoin de formation éducationnelle continue, cette habileté étant plus facilement à acquérir dès la vie d’étudiant.

On considère l’éducation thérapeutique du patient un élément important pour un soin de qualité. Notamment parce que cette démarche représente une partie intégrante du processus de soin de chaque patient, le praticien du domaine sanitaire doit parcourir une série d’étapes afin de dérouler d’une manière efficace son activité professionnelle.

Malgré cela, assurer un soin de qualité au patient ne suffit pas pour lui offrir un grade d’autonomie nécessaire pour qu’il puisse se débrouiller au domicile sans un aide qualifié ou sans les connaissances nécessaires pour adopter un style de vie sain, de sorte que les problèmes de santé ne réapparaissent pas.

C’est pourquoi, le personnel du domaine sanitaire doit assumer un rôle exceptionnel dans le cadre des communautés quant à l’éducation pour la santé.

 

L’éducation médicale continue

L’éducation médicale continue est représentée par toutes les activités éducationnelles que l’on planifie afin de maintenir et de développer les connaissances, la conduite et les aptitudes nécessaires au personnel du domaine sanitaire, pour pouvoir assurer un soin de qualité et une éducation adéquate aux patients. Bref, on peut affirmer que le principal objectif de l’éducation médicale continue est le développement permanent des performances individuelles des employés du domaine médical et bien sûr, l’amélioration réelle de la qualité des services médicaux prestés, cette activité représentant une nécessité et une obligation professionnelle étique à la fois.

L’Organisation Mondiale de la Santé affirme que : « L’éducation thérapeutique du patient devrait permettre aux patients d’acquérir et de conserver les capacités et les compétences qui les aident à vivre de manière optimale leur vie avec leur maladie chronique. Il s’agit, par conséquent, d’un processus permanent, intégré dans les soins médicaux, et centré sur le patient.

L’éducation thérapeutique implique des activités organisées de sensibilisation, d’information, d’apprentissage et de soutien psychologique du patient concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins médicaux, le cadre hospitalier, les informations organisationnelles, et les comportements en cas de maladie ou en bonne santé. Elle vise à aider les patients et leurs familles à comprendre la maladie et les traitements, à coopérer avec les soignants, vivre plus sainement et maintenir ou améliorer leur qualité de vie. Autrement dit, l’éducation thérapeutique se propose de transformer le patient d’un participant passif à l’acte thérapeutique dans un participant actif ».

Conformément à la définition citée, c’est très clair que l’un des principaux objectifs de toute « consultation » offerte par le personnel médical est d’aider les patients à acquérir des compétences sur leur maladie et concernant leur état de santé. Ils doivent pouvoir adapter les notions théoriques – scientifiques au contexte social dans lequel vit le patient. Mais pour que ces informations soient transmises d’une manière correcte et efficace, on doit les ajuster suite à l’interview. Si elles sont trop compliquées, trop détaillées, elles ne représentaient que le discours impersonnel d’un médecin, composé de formules standard, sans aucune valeur pour le patient qui n’a pas de formation éducationnelle dans le domaine médical.

 

Les professionnels de la santé dans le rôle de professeurs

Même si l’espace accordé dans le curriculum médical à l’éducation thérapeutique du patient est restreint, les médecins et les autres fournisseurs des services médicaux doivent développer l’habileté de transmettre des informations de nature médicale dans une forme facile à comprendre et à intégrer par le patient.

L’éducation thérapeutique des patients est une technique qui a été développée afin de permettre au personnel médical de transmettre aux patients des connaissances et d’expertise médicale de sorte qu’ils deviennent leurs partenaires dans un contexte médical.

Dans un document publié par l’Organisation Mondiale de la Santé en 1998, on affirmait que l’éducation thérapeutique représentait un groupe d’activités structurées qui aidaient le patient et sa famille à comprendre la maladie et son traitement, pour qu’ils puissent collaborer mieux avec les soignants et améliorer significativement la qualité de leur vie. Pratiquement, l’éducation thérapeutique encourage le patient à s’assumer un certain niveau de responsabilité quant à son soin.

Les programmes centrés sur la formation psychopédagogique du personnel de santé offrent des ressources riches de développement des compétences, ayant à la base les résultats de nombreuses recherches déroulées dans le domaine de l’éducation ou de la santé. Le rôle de ces programmes de formation professionnelle pédagogique des médecins est de les aider à transmettre au patient des notions d’auto-information, le médecin acquérant ainsi des compétences pédagogiques et le patient des compétences thérapeutiques.

Dans le cadre de l’Université de Médecine et Pharmacie de Iaşi, on a déroulé des sessions de formation des médecins en Education thérapeutique.

Parmi les objectifs généraux de ce programme de formation, on retrouve l’adaptation du comportement professionnel à la spécificité des maladies chroniques, l’accompagnement du patient pour la gestion du traitement et du mode de vie, à long terme et l’évaluation des difficultés rencontrées et le progrès du patient.

 

Les aptitudes psychopédagogiques nécessaires dans l’éducation médicale du patient

De nombreux spécialistes du domaine de la santé affirment que le vecteur de la relation thérapeutique est représenté par la communication avec le patient.

Soit qu’il s’agit de rencontres avec le patient ou avec ses proches, la disposition ou la sensibilité de chacun des acteurs impliqués dans le processus de communication peut déterminer une communication réelle ou de grands malentendus. En conséquence, il est bon qu’on fasse appel à des attitudes spontanées comme le support banalisé, l’investigation, la solution rapide, l’interprétation, la compréhension – l’empathie ou l’information.

Pour pouvoir établir une communication efficace avec l’interlocuteur, soit qu’il s’agit d’une situation d’aide sociale ou d’une relation thérapeutique, il faut lui montrer qu’il est écouté et compris, sans qu’on le critique.

L’une des techniques de communication assertive qu’on utilisera est la reformulation qui signifie reproduire d’une manière empathique les informations transmises par notre interlocuteur. La reformulation est l’une des conditions essentielles dans une relation duale, parce qu’elle joue un rôle de « miroir » et permet au patient de se réécouter, de devenir conscient de ce qu’il vient d’exprimer, éventuellement, elle peut mettre en évidence des sentiments cachés même à lui et lui mettre en évidence la compréhension que le personnel médical manifeste quant à sa situation, mettant l’accent sur ressentir son état d’esprit et de la manifester envers lui, comme signe de la reconnaissance. L’examen motivationnel du médecin doit impliquer l’écoute active, l’empathie, se centrer sur des questions ouvertes, utiliser la reformulation et exprimer les émotions du patient.

 

La perspective des étudiants

Vu qu’une partie de la complexité du domaine médical est donnée par l’assemblage entre la rigueur scientifique et la sensibilité de l’interaction avec l’homme, les deux éléments sont extrêmement nécessaires pour la formation des futurs médecins. L’habileté de pouvoir communiquer et ressentir l’empathie avec celui qui veut être traité peut être le plus souvent acquise et la manière dont le patient apprend du médecin des aspects sur la maladie et son traitement peut être vraiment important dans la démarche curative, « cette compliance au traitement » pouvant être nommée par une notion plus simple et en même temps plus profonde – « confiance ». Pour établir cette relation et pouvoir être « des pédagogues » quand il est nécessaire, les disciplines qui incluent ces aspects sont vitales dans le processus de formation du personnel médical.

A présent, dans le cadre de la Faculté de Médecine, il y a le cours optionnel « d’Education thérapeutique du patient », qui se déroule pendant un semestre et qui introduit les étudiants, d’une manière captivante et moderne, dans ce domaine.

L’attitude des étudiants est d’intérêt quant à l’acquisition des habiletés d’éducation thérapeutique dans la relation avec le patient, mais seulement une partie de leur total ont la possibilité d’assimiler de telles connaissances parce que le nombre de bénéficiaires est limitée par la nature de la discipline (optionnelle, non obligatoire).

Une autre modalité par laquelle on transmet une série d’informations aux étudiants est l’attitude des enseignants qui sont très ouverts et encouragent les étudiants pour qu’en même temps avec la partie scientifique, ils incluent aussi la partie « humaniste » dans le cadre de leur formation. Une idée qu’on pourrait appliquer dans ce contexte est de créer une discipline obligatoire qui combine ces éléments dans un processus didactique plus détaillé, peut être pendant plusieurs semestres.

Même si, à première vue, il pourrait être quelque chose d’extraordinaire pour une Faculté de Médecine, à Yale Medical School, on a introduit aux étudiants un module obligatoire par l’intermédiaire duquel ils évaluent certaines œuvres d’art des musées, avec des résultats exceptionnels dans leur formation. Cette initiative a été prise par 26 écoles médicales au niveau mondial, ce qui représente juste un exemple de la sphère des nouvelles disciplines qui peuvent avoir des résultats beaucoup plus forts que ceux attendus.

 

Conclusions

L’éducation médicale des patients est devenue récemment l’une des plus nouvelles directions adoptées par l’Organisation Mondiale de la Santé concernant la préoccupation pour l’éducation et l’amélioration de la qualité de la vie des patients. L’éducation médicale impose au personnel médical un certain style de travail avec le patient qui implique d’établir une relation avec celui-ci. Malgré cela, l’implémentation des principes de l’éducation thérapeutique dans la pratique médicale est loin d’être une démarche facile.

Sur la base des arguments présentés dans cet article, on peut conclure que l’éducation médicale du patient représente tant un effort supplémentaire du médecin pour que son patient acquière des connaissances sur la maladie, le traitement, les complications, de sorte qu’il devienne plus autonome, mais aussi une méthode qui se propose de transformer le patient d’un participant passif à l’acte thérapeutique dans un participant actif.